Lieder

La Défense de Paris (1870)

Text : Verfasser unbekannt Musik : sur l’air de Fualdès Non jamais sur cette terre On ne vit en vérité, Pareille calamité, Ni plus affreuse misère, Que celle que l’on subit Sous le siège de Paris.Paris ! cette ville aimable, Qui donc ose l’assiéger ? Serait-ce cet étranger, Qu’avec un accueil affable Elle admettait dans ... Weiterlesen ... ...


La grève des femmes (1867)

Text: Eugène Pottier, Paris, 1867. in: Chants révolutionnaires (1887)   Il surgit une autre Pucelle. Insurgeant la femme, elle dit : «Jusqu’à la paix universelle »Tenons l’amour en interdit.»A bas la guerre ! en grève ! en grève ! »La femme doit briser le glaive. »Nargue à l’époux, nargue à l’amant ! »Jusqu’au désarmement : »Les femmes ... Weiterlesen ... ...

|


Le Capitaine “Au mur»” (2021)

Text: Jean-Baptiste Clément Musik: Max Rongier. Refrain: Au mur disait le capitaine La bouche pleine et buvant dur Au mur Qu’avez-vous fait ?Je suis des vôtres Je suis vicaire à Saint Bernard J’ai dû pour échapper aux autres Rester huit jours dans un placard Qu’avez vous fait ? Oh! Pas grand chose De la misère ... Weiterlesen ... ...


Le Drapeau rouge (1870) (1870)

Text : Justin Bailly Musik : sur l’air du Chant du départ Vois cet humble drapeau, porté par ta victime… Meurtrier, sois épouvanté ! Ne baisse pas les yeux, grand artisan du crime, Devant ce linge ensanglanté : Ce linge est sa rude chemise Que ton égoïsme a rougi… Au bout d’une hampe il l’a ... Weiterlesen ... ...

|


Le drapeau rouge (1877) (1877)

Text: Paul Brousse, 1877 Musik: Jaques Vogt (nach dem Marsch der Schweizerischen Freiburger Schützen ) Dans la fumée et le désordre, Parmi les cadavres épars II était du « parti de l’ordre » Au massacre du Champ-de-Mars.Le voilà, le voilà, regardez ! II flotte et, fier, il bouge Ses longs plis au combat prépares. Osez ... Weiterlesen ... ...

|


Le Drapeau rouge (Des Volkes Blut …) (1914)

Des Volkes Blut verströmt in Bächen Und bittre Tränen rinnen drein Doch kommt der Tag da wir uns rächen Dann werden wir die Richter sein Stimmet an den Gesang! Nun wohlan! Die Fahne trägt des Volkes Grollen Über Zwingburgen stolz himmelan Morgen der Freihheit, brich an! Rot ist das Tuch, das wir entrollen, Klebt doch ... Weiterlesen ... ...

|


Le Sire de Fisch-Ton-Kan (1870)

Text: Paul Burani Musik: Antonin Louis Der ungewöhnliche Titel “Le Sire de Fisch-Ton-Kan” (“Lord Get-tee Lost-ee”) scheint eine Art Wortspiel zu sein. Die Hauptbedeutung lautet “Geh weg!” Oder “Verliere dich” ! ‘, gerichtet auf die kaiserliche Familie von Napoleon III. Aber es gibt verschiedene chinesische Anspielungen, “Ton Kan” klingt wie die chinesische Stadt Tonkin. Französische ... Weiterlesen ... ...


Le Temps des cerises (1868)

Text: Jean-Baptiste Clément Musik : Antoine Renard Quand nous en serons au temps des cerises Et gai rossignol et merle moqueur Seront tous en fête Les belles auront la folie en tête Et les amoureux du soleil au cœur Quand nous en seront au temps des cerises Sifflera bien mieux le merle moqueur.Mais il est ... Weiterlesen ... ...

|


Le Tombeau des Fusillés (Grab der Erschossenen) (1887)

Text: Jules Jouy nach “La chanson des Peupliers” (Das Lied der Pappeln) von F. Doriat (30. Mai 1887). Ein Lied, gewidmet den 147 Kommunarden, die am 28. Mai 1871 in Père Lachaise erschossen wurden Ornant largement la muraille, Vingt drapeaux rouges assemblés Cachent les trous de la mitraille Dont les vaincus furent criblés. Bien plus ... Weiterlesen ... ...


Les Mains de Jeanne-Marie (1871)

Text: Arthur Rimbaud Jeanne-Marie a des mains fortes, Mains sombres que l’été tanna, Mains pâles comme des mains mortes. – Sont-ce des mains de Juana ?Ont-elles pris les crèmes brunes Sur les mares des voluptés ? Ont-elles trempé dans des lunes Aux étangs de sérénités ? Ont-elles bu des cieux barbares, Calmes sur les genoux ... Weiterlesen ... ...