Französische Lieder

La Communarde (1871)

Text: Jean-Baptiste Clément — Comme des rats dedans Paris Par trahison on nous a pris ; Le macadam et les pavés De notre sang furent lavés, Lavés et tant lavés Qu’ils en sont déjointés.Dansons la communarde Et tenons bon ! (bis) Dansons la communarde, Et tenons bon; Nom de nom !Les gredins de capitulards Ont ... Weiterlesen ... ...


La Défense de Paris (1870)

Text : Verfasser unbekannt Musik : sur l’air de Fualdès Non jamais sur cette terre On ne vit en vérité, Pareille calamité, Ni plus affreuse misère, Que celle que l’on subit Sous le siège de Paris.Paris ! cette ville aimable, Qui donc ose l’assiéger ? Serait-ce cet étranger, Qu’avec un accueil affable Elle admettait dans ... Weiterlesen ... ...


La grève des femmes (1867)

Text: Eugène Pottier, Paris, 1867. in: Chants révolutionnaires (1887)   Il surgit une autre Pucelle. Insurgeant la femme, elle dit : «Jusqu’à la paix universelle »Tenons l’amour en interdit.»A bas la guerre ! en grève ! en grève ! »La femme doit briser le glaive. »Nargue à l’époux, nargue à l’amant ! »Jusqu’au désarmement : »Les femmes ... Weiterlesen ... ...

|


Le Capitaine “Au mur»” (2021)

Text: Jean-Baptiste Clément Musik: Max Rongier. Refrain: Au mur disait le capitaine La bouche pleine et buvant dur Au mur Qu’avez-vous fait ?Je suis des vôtres Je suis vicaire à Saint Bernard J’ai dû pour échapper aux autres Rester huit jours dans un placard Qu’avez vous fait ? Oh! Pas grand chose De la misère ... Weiterlesen ... ...


Le drapeau rouge (1877) (1877)

Text: Paul Brousse, 1877 Musik: Jaques Vogt (nach dem Marsch der Schweizerischen Freiburger Schützen ) Dans la fumée et le désordre, Parmi les cadavres épars II était du « parti de l’ordre » Au massacre du Champ-de-Mars.Le voilà, le voilà, regardez ! II flotte et, fier, il bouge Ses longs plis au combat prépares. Osez ... Weiterlesen ... ...

|


Le Sire de Fisch-Ton-Kan (1870)

Text: Paul Burani Musik: Antonin Louis Der ungewöhnliche Titel “Le Sire de Fisch-Ton-Kan” (“Lord Get-tee Lost-ee”) scheint eine Art Wortspiel zu sein. Die Hauptbedeutung lautet “Geh weg!” Oder “Verliere dich” ! ‘, gerichtet auf die kaiserliche Familie von Napoleon III. Aber es gibt verschiedene chinesische Anspielungen, “Ton Kan” klingt wie die chinesische Stadt Tonkin. Französische ... Weiterlesen ... ...


Le Temps des cerises (1868)

Text: Jean-Baptiste Clément Musik : Antoine Renard Quand nous en serons au temps des cerises Et gai rossignol et merle moqueur Seront tous en fête Les belles auront la folie en tête Et les amoureux du soleil au cœur Quand nous en seront au temps des cerises Sifflera bien mieux le merle moqueur.Mais il est ... Weiterlesen ... ...

|


Le Tombeau des Fusillés (Grab der Erschossenen) (1887)

Text: Jules Jouy nach “La chanson des Peupliers” (Das Lied der Pappeln) von F. Doriat (30. Mai 1887). Ein Lied, gewidmet den 147 Kommunarden, die am 28. Mai 1871 in Père Lachaise erschossen wurden Ornant largement la muraille, Vingt drapeaux rouges assemblés Cachent les trous de la mitraille Dont les vaincus furent criblés. Bien plus ... Weiterlesen ... ...


Louise Michel (1888)

Eine Hymne auf Louise Michel. Text: Jules Jouy : A Louis Montégut, 26 janvier 1888. Musik: Pauline Floury, Séverin Valière. Louise, c’est l’impersonnelle L’image du renoncement. Le «moi» n’existe plus en elle ; Son être est tout au dévouement. Pour ce cœur vaste et secourable, Ivre de solidarité, Le seul air qui soit respirable, C’est ... Weiterlesen ... ...

|


Madeleine et Marie (1857)

Text: Eugène Pottier, 1857 in: Chants révolutionnaires (1887) A Louise MICHEL ——————Dans un faubourg tout brumeux d’industrie, Où grouille l’homme, où grondent les métiers, Deux blondes soeurs, Madeleine et Marie, Faisaient penser aux fleurs des églantiers. Elles poussaient dans la ville malsaine, Pures d’instinct, chants d’oiseaux, rires fous, L’homme a tué Marie et Madeleine. Ah ! que ... Weiterlesen ... ...

|